top of page
Rechercher
  • Fabrice Pedro-Rousselin

LE MODE DE FINANCEMENT ROYALTIES CROWDFUNDING

Dernière mise à jour : 2 févr.





RECOMMANDATION :


Pour ceux qui sont en phase de commercialisation et qui souhaitent accélérer leur

développement.


POUR QUI ?


Pour tous types de structures, entreprises, coopératives ou associations, dès lors qu'elles ont un modèle économique viable, et que le produit/service soit lancé ou soit prêt à être lancé sur le marché. La société doit avoir une démarche de communication et de mobilisation de son réseau élargi.


NATURE DES INVESTISSEMENTS :


Ce mode de financement permet de financer tous types de besoins. Néanmoins, il est plus particulièrement adapté pour les frais de commercialisation, communication, campagne marketing, recrutement ...

Il n'est pas adapté pour financer les études de faisabilités, la phase de test ou de POC

d'un produit.


QUOI ?


Financement participatif, qui permet à des personnes physiques de prêter de l'argent à

une entreprise et d'être remboursé en pourcentage du chiffre d'affaires réalisé par cette

dernière.


L'objectif étant que les prêteurs touchent entre 1,5 et 2 fois le montant investi.

Pour l'entreprise c'est un prêt qui sera remboursé tous les trimestres en fonction du

chiffre d'affaires réalisé.


Les remboursements sont donc variables en fonction de la performance commerciale de l'entreprise.

Le remboursement suit l'activité de l'entreprise, ce qui est très intéressant pour des

entreprises en phase de lancement ou pour des sociétés dont l'activité est saisonnière.


MODALITÉS :


• Le montant de la levée de fonds doit être de 10 000 € minimum.

• Pour une société en lancement, le produit ou service doit déjà être lancé ou être sur le point d'être lancé.

• Taux : variable en fonction du prévisionnel d'activité de l'entreprise.

• Durée : 3 à 5 ans. La durée est prolongée si le nominal du prêt n'est pas remboursé à

échéance.

• Le royalties crowdfunding est considéré comme du quasi-fonds propres et permet

donc de réaliser un effet de levier (augmentation de la capacité d'endettement de

l'entreprise).

• Plafond : En cas de sur-performance de l'entreprise, le remboursement sera plafonné

souvent à 3 fois le capital investi.

• Plancher : en cas de sous-performance de l'entreprise, la durée sera allongée pour que l'entreprise rembourse au moins le montant du capital investi.


AVANTAGES :


• Un investissement non dilutif, pas de problématique juridique ou de valorisation de

l'entreprise, pas de perte de contrôle.

• Beaucoup moins complexe à mettre en place qu'une augmentation de capital.

• Flexible : les remboursement s'adaptent à l'activité de l'entreprise. Pas de vente

pendant un trimestre, pas de remboursement.

• Considéré comme du quasi-fonds propres, il permet de réaliser un effet de levier avec un prêt bancaire.


INCONVÉNIENTS :


• Coût important pour l'entreprise qui va rembourser entre 1,5 et 2 fois le capital initial.

• Assez chronophage puisqu'il faut réaliser une campagne de financement qui peut

prendre plusieurs mois.

• Le montant levé est variable en fonction de la réussite de la campagne.




Posts récents

Voir tout
bottom of page