top of page
Rechercher
  • Maéva Gueidon

Covid-19 : les prêts participatifs relance, un outil stratégique au service de la croissance des PME

Dernière mise à jour : 3 juin 2021

Les prêts participatifs relance (PPR) sont disponibles depuis début mai 2021 dans les réseaux bancaires et ceci jusqu’au mois de juin 2022.

Ce nouvel instrument de financement du plan de relance a été spécialement conçu pour les PME et ETI.

Comment fonctionne ce dispositif ? Pourquoi est-il particulièrement intéressant pour votre entreprise ? Quel montant pouvez-vous souscrire ? Et quand y souscrire ?


Un outil précieux et non intrusif pour inscrire la stratégie de votre entreprise sur le long terme

  • Du fait de sa forme (dette subordonnée assimilable à des quasi-fonds propres), le PPR va renforcer vos fonds propres sans impact sur votre gouvernance (pas de droit de vote, de dividendes à payer ni de nouvel actionnaire à votre capital)

  • Du fait de sa durée (8 ans dont 4 ans de différé de remboursement), le PPR va vous permettre de transformer ou d'adapter votre business model aux nouvelles réalités de marché post-Covid par l’investissement et la croissance externe

  • Du fait qu'il peut constituer une solution de refinancement de votre PGE


Un outil aux critères d’éligibilité simples

  • être une PME dont le chiffre d’affaires de 2019 est supérieur ou égal à 2 M€ ou une ETI

  • avoir une notation de 5+ et plus par la Banque de France ou BB- par une agence de notation

  • présenter un plan d’affaires ou d’investissement justifiant que les fonds prêtés ont pour objectif de relancer les investissements ou des acquisitions (et donc pas de couvrir des besoins d’exploitation)


Un outil adapté à chaque entreprise

  • Le montant du prêt que votre entreprise peut obtenir varie en fonction de votre chiffre d’affaires de l’année 2019 : 12,5% du CA 2019 pour les PME et 8,4% du CA 2019 pour les ETI

  • Le coût est très attractif pour un instrument de cette nature : 4% à 4,5% pour les PME et 5% à 6% pour les ETI

Points de vigilance

  • « Premiers arrivés / premiers servis » : en effet, si ce dispositif est en théorie accessible jusqu’en juin 2022, seules 10 000 PME-ETI pourront être en bénéficier soit 1 sur 10.

  • Par ailleurs et compte tenu du niveau élevé de risque, obtenir un PPR nécessite une implication de l’entreprise pour expliquer et documenter ses plans de croissance et de développement futurs.


Des questions ? Besoin d'être accompagné ? N’hésitez pas à nous contacter : Fabrice PEDRO-ROUSSELIN : 01.55.65.04.04 / fabrice.pedro-rousselin@cefin.fr Maéva GUEIDON : 01.55.65.00.98 / maeva.gueidon@cefin.fr

82 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page