top of page
Rechercher
  • fabricepedro-rouss

LE FINANCEMENT PAR ESCOMPTE


Le financement par escompte


- QU'EST-CE QU'EST l'ESCOMPTE ?

L’escompte est un moyen de financement à court terme permettant de mobiliser un effet de commerce (LCR – Lettre de Change Relevé ou BOR – Billet à Ordre Relevé) détenu par une entreprise sur son client.

La banque met à disposition de l’entreprise un crédit court terme contre remise d’un effet de commerce non échu que l’entreprise détient.

L’escompte a pour objet de financer l’entreprise à partir du crédit qu’elle accorde elle-même à d’autres entreprises.

La banque qui escompte un effet en devient propriétaire.

Elle est remboursée par l’encaissement de cet effet auprès du débiteur de l’opération commerciale, c’est-à-dire le client de son client. L’escompte n’est pas un financement global mais porte plutôt sur certaines traites en portefeuille.


- POUR QUI ?

  • Entreprises de toutes tailles et tous secteurs d’activité avec au moins 3 ans d'activité.


- NATURE DES BESOINS :

  • Besoin en fonds de roulement.

  • Besoin de trésorerie court terme.


- RECOMMANDATION :

  • Pour ceux qui souhaitent se financer à court terme en mobilisant leurs effets de commerce détenu sur leurs clients.

- MODALITÉS GÉNÉRIQUES :

Pour réaliser une opération d’escompte, l’entreprise doit répondre à plusieurs conditions :

  • Avoir négocié un contrat avec sa banque lui donnant accès à une ligne d’escompte.

Ce contrat définit les conditions de l’escompte (frais, commissions, taux d’intérêt, procédures, plafonds…)

  • L’entreprise négocie avec sa banque le montant maximum de sa ligne d’escompte. Les effets de commerce que l'entreprise pourra escompter sont plafonnés.

Le plafond de la ligne d'escompte est souvent lié au chiffres d'affaires de l'entreprise.

  • Avoir émis et fait signer à son client pour acceptation une lettre de change payable à une échéance convenue.

Afin d’obtenir le financement, l’entreprise doit remettre la traite à son client contre signature.


- AVANTAGES :

  • Permet d’améliorer la trésorerie de l’entreprise de manière maîtrisée et plus économique que les modes de financement traditionnels.

  • Mode de financement modulable car le dirigeant peut utiliser tout ou partie de sa ligne d’escompte en fonction de ses besoins.

  • Améliore la présentation du bilan : la banque devenant propriétaire de la créance, celle-ci n’est plus comptabilisée comme telle au bilan de l’entreprise. Cependant les analystes financiers peuvent retraiter les effets escomptés non échus.

  • Les créances clients sont minorées et la trésorerie maximisée.


- INCONVÉNIENTS :

  • La banque peut modifier ou résilier la ligne d’escompte à tout moment (préavis de 60 jours).

  • Différents types de frais : commissions pour remise de bordereaux d’escompte, commissions sur les divers effets figurant dans le bordereau d’escompte et intérêts calculés selon un taux préalablement fixé. Ces frais sont négociables et doivent être détaillés dans le contrat d’escompte.

  • Plafond fixé par la banque.

  • L’attente du retour de l’escompte signé par le client peut créer des délais imprévus et limiter l’intérêt de celui-ci. Par exemple si l’escompte revient signé quelques jours avant son échéance.

  • De plus en plus d’entreprises pratiquent le 100% virements et n’utilisent donc plus de traites. Le seul document disponible étant la facture il devient alors impossible de procéder à un escompte. Le seul financement possible sera alors l’affacturage ou le Dailly.



21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page